Les renseignements israéliens auront un accès complet à la base de données biométrique nationale

2 min read

Élargir la collecte et l’utilisation des données.

Par Ken Macon

Le gouvernement israélien met en œuvre des modifications significatives dans l’utilisation et l’accès aux données biométriques, ce qui pourrait avoir de profondes implications sur le droit à la vie privée, selon des rapports récents du Calcalist .

Cette décision démontre un changement radical dans le contrôle des données biométriques civiles et privées, en particulier en temps de guerre dans le pays.

Une série d’autorisations de données modifiées fait actuellement son chemin à la Knesset, l’organe législatif du pays, sous la forme de modifications réglementaires et de notes législatives. Cela propose un scénario dans lequel, sauf résistance judiciaire, l’armée israélienne, les agences de renseignement et les forces de l’ordre pourraient acquérir une autorité de surveillance accrue.

Le changement en matière d’accès aux données approuvé par la Knesset est vaste et profond, cherchant à renverser les résolutions gouvernementales précédentes. Au cœur de ces changements se trouve l’accès global accordé à la base de données biométrique nationale. Le gouvernement israélien maintient que le but de cette base de données est « de protéger l’identité des citoyens israéliens et de garantir que chaque personne ne dispose que d’un seul ensemble de documents officiels et d’une seule identité unique – la véritable identité de la personne ».

Cet énorme référentiel de données jouera désormais un rôle dans l’identification des victimes de crimes ainsi que dans la localisation des civils kidnappés ou portés disparus. Cependant, la nouvelle réglementation autorise la transmission des informations biométriques aux forces de sécurité pour une simple vérification d’identité, à condition que les conditions au sein du pays soient déclarées « situation particulière ».

Un autre aspect notable est l’absence de toute surveillance de la part d’autres entités gouvernementales sur ce nouveau champ d’accès aux données. Logiquement, la base de données nationale pourrait évoluer vers une base de données biométrique distincte non régie par des réglementations antérieures ou mises à jour.

Source : Reclaim The Net traduite par RV7 NEWS


ORGANISATION MONDIALE DE LA DEFENSE DES DROITS ET MEMOIRES DES HEBREUX YISRAELITES DEPORTES ET LEURS DESCENDANTS

Tu pourrais aussi aimer

Plus de l'auteur

0 0 votes
Évaluation de l'article
Subscribe
Notify of
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments