Rapport : l’Arabie saoudite gèle les négociations de normalisation avec Israël

2 min read

Bureau de nouvelles

Le royaume « repense » ses priorités de politique étrangère alors que les bombes israéliennes continuent de pleuvoir sur la bande de Gaza

L’Arabie saoudite a mis sur glace les négociations parrainées par les États-Unis pour normaliser les relations avec Israël alors que les crimes de guerre commis par Tel Aviv à Gaza continuent de s’intensifier.

Selon des sources bien informées qui se sont entretenues avec Reuters , les pourparlers « ne pourraient pas se poursuivre pour l’instant, et la question des concessions israéliennes pour les Palestiniens devrait être une plus grande priorité lorsque les discussions reprendraient ».

Les sources ont également noté qu’un retard dans les négociations de normalisation est une « étape clé » pour que le royaume puisse conclure un pacte de sécurité précieux avec les États-Unis.

Avant le début de la guerre entre Israël et Gaza, l’Arabie saoudite avait déclaré qu’elle « se rapprochait » d’un accord de normalisation avec Israël. Néanmoins, le royaume a insisté sur le fait qu’un tel accord devait inclure des « concessions » pour les Palestiniens – ce que les responsables suprémacistes juifs du gouvernement israélien ont carrément réprimandé.

“Nous croyons toujours en la promesse d’une normalisation entre Israël et l’Arabie Saoudite, et nous n’avons aucune intention de ne pas poursuivre dans cette voie. Mais évidemment, ce sont des nations souveraines ; elles peuvent décider elles-mêmes à quel rythme elles sont prêtes à avancer. , dans quelles conditions et certainement dans quelle mesure ils souhaitent poursuivre cet effort”, a déclaré vendredi le porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, John Kirby, interrogé au sujet du rapport de Reuters .

Depuis le début de l’opération Al-Aqsa Flood et le bombardement de Gaza qui a suivi, le gouvernement saoudien a refusé de condamner les actions du Hamas, rappelant plutôt à Tel-Aviv que Riyad avait émis des avertissements répétés contre une possible escalade à la lumière de « l’occupation et de l’occupation en cours ». la privation du peuple palestinien de ses droits légitimes, ainsi que les provocations délibérées et répétées contre son caractère sacré.

Vendredi, le royaume a également critiqué l’appel d’Israël appelant 1,1 million de Palestiniens à évacuer le nord de Gaza dans les 24 heures.

“Le Royaume d’Arabie Saoudite affirme son rejet catégorique des appels au déplacement forcé du peuple palestinien de Gaza et sa condamnation du ciblage continu de civils sans défense là-bas”, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Au lendemain de cette crise, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a eu sa toute première conversation téléphonique avec le président iranien Ebrahim Raisi.

Un communiqué saoudien indique que le prince héritier a déclaré à Raisi : « le royaume déploie tous les efforts possibles pour s’engager avec toutes les parties internationales et régionales afin de mettre un terme à l’escalade en cours » et a exprimé la « position inébranlable de Riyad pour défendre la cause palestinienne ».

Source : The Cradle

Traduction : RV7 NEWS


———- ANNONCES ———-

Tu pourrais aussi aimer

Plus de l'auteur

0 0 votes
Évaluation de l'article
Subscribe
Notify of
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments